Les manifestants de la Place des anciens blocs crient haro sur le gouvernement et les partis politiques


saharamedia
Vendredi 4 Mars 2011



Les manifestants de la Place des anciens blocs crient haro sur le gouvernement et les partis politiques

Le correspondant de Sahara média présent sur la place des Anciens Blocs, sise au centre-ville de la capitale Nouakchott, rapporte que les manifestants qui s’y sont retrouvés juste après la prière du vendredi, ont fait supporter au gouvernement du Premier ministre Moulay Ould Mohamed Laghdaf l’ensemble des échecs constatés dans tous les domaines, selon eux.

Les jeunes manifestants ont demandé au gouvernement d’écouter leurs doléances et de reconnaître leur légitimité, lui recommandant « d’agir dans le bon sens pendant que le mouvement est encore pacifique », selon leurs expressions.

 

Les manifestants trouvent « inconcevable que des diplômés ne puissent pas trouver quoi manger alors qu’au sein du pouvoir personne ne prête attention à cela », précisant que la « situation du pays est déplorable et que la meilleure preuve d’un tel état de fait est ce qui s’est passé à Vassala », selon leur expression.

 Les slogans brandis par les manifestants se sont également démarqués des partis politiques. Pour ces jeunes, les formations politiques ont, elles aussi, échoué dans leur mission et n’ont aucune emprise sur le mouvement de revendication qu’ils mènent depuis le 25 février dernier. Les jeunes ont indiqué que le nombre des diplômés chômeurs dans le pays a atteint 250.000, « ce qui est inconcevable dans un pays non dépourvu de ressources », selon leurs propos. 















GABONEWS APAnews