Les nations unies mettent en garde contre une famine en Somalie


Saharamédias - Agences
Dimanche 5 Février 2017



Les nations unies mettent en garde contre une famine en Somalie
Les nations unies craignent qu’une nouvelle famine se déclare en Somalie, mettant en garde contre les conséquences de la sécheresse dans le pays, si une aide alimentaire d’urgence ne parvenait pas au pays dans les toutes proches semaines.

Selon le rapport des nations unies, 6,2 millions de personnes, soit la moitié de la population, devront dépendre entièrement des aides alimentaires jusqu’au mois de juin prochain.

Le rapport ajoute que 360.000 enfants du pays connaissent un déficit nutritionnel aigu, et 70.000 sont menacés de mort et ont besoin en urgence de soins.

La pluviométrie, au cours des deux dernières années a été largement déficitaire, d’où une sécheresse importante, et la prochaine saison des pluies, n’apportera qu’une légère amélioration.

Il est à noter que les organisations humanitaires ne peuvent accéder à certaines régions du pays, à cause des attaques perpétrées par les groupes armés du Shebab.

L’organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) avait annoncé que la rareté des pluies menace de famine 17 millions de personnes dans la corne de l’Afrique.

Selon cette organisation la sécheresse est présente à Djibouti, en Erythrée, en Ethiopie, au Kenya, en Somalie, au Sud Soudan, au Soudan et en Ouganda.
 














GABONEWS APAnews