Les otages français au Sahel sont vivants mais plus au Mali, selon Idriss Deby


AFP-Sahara medias
Dimanche 14 Avril 2013



Les otages français au Sahel sont vivants mais plus au Mali, selon Idriss Deby
Le président tchadien Idriss Deby a estimé que les otages français au Sahel étaient vivants mais ne se trouvaient plus dans le nord du Mali ratissé par l'armée française et tchadienne.
Le président tchadien Idriss Deby a estimé que les otages français au Sahel étaient vivants mais ne se trouvaient plus dans le nord du Mali ratissé par l'armée française et tchadienne.
"Je pense personnellement qu'il y a des Français vivants entre les mains des jihadistes mais je ne suis pas très sûr que cela soit au Mali", a déclaré M. Deby dans un entretien avec TV5 Monde/RFI/Le Monde, enregistré samedi à N'Djamena, et diffusé dimanche.
"Dans le nord du Mali, dans le massif des Ifoghas, les armées française et tchadienne ont été dans tous les recoins et villages. On a fait un nettoyage important. Nous n'avons pas eu des indices de ces otages", a-t-il détaillé.
Quinze Français sont otages en Afrique, dont sept au Sahel. d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a annoncé mardi la mort de l'un d'entre eux, Philippe Verdon. "Des éléments conduisent à penser" qu'il "pourrait être mort", a déclaré jeudi le président français François Hollande.














GABONEWS APAnews