Les prisonniers présumés salafistes mettent en garde les gardes de la prison contre les violences et les intimidations contre leurs femmes et enfants


saharamedia
Jeudi 8 Juillet 2010



Un leader de la mouvance salafiste en Mauritanie a mis en garde contre les conséquences des intimidations et harcèlements dont les femmes et les enfants des prisonniers présumés salafistes font l’objet lors des  visites à leurs proches en prison toutes les semaines.

Abou Qatada, dans une déclaration à Sahara media, faite de l’intérieur de la prison civile de Nouakchott, a dit que « les gardes ont traité, ce  jeudi, dans le cadre des visites hebdomadaires, les femmes et les enfants avec animosité et barbarie. Nous avons entendu des femmes crier et jurer que même battues et tuées elles ne vont pas quitter la prison jusqu'à ce qu'elles rencontrent les prisonniers », Abou Qatada Enassiri, a déclaré « que les gardiens ont limité le nombre habituel de visiteurs et les ont traité violemment ». Il a décrit les conditions de détention de très mauvaises et a  appelé à un meilleur traitement vis-à-vis des prisonniers et des leurs.


 

 















GABONEWS APAnews