Les proches des prédicateurs mauritaniens manifestent à l’est du pays pour réclamer vengeance


Sahara Médias - Nouakchott
Lundi 10 Septembre 2012



Les proches des prédicateurs mauritaniens manifestent à l’est du pays pour réclamer vengeance
Alors que la tristesse a plané sur les familles des victimes du massacre de Djabali, au nord Mali, alors qu’une attitude équivoque du gouvernement mauritanien commence à pousser certains à se poser des questions, la réponse ne s’est pas faite attendre au niveau des proches des prédicateurs massacrés qui ont manifesté pour réclamer vengeance.
La ville de Fassala, à l’est de la Mauritanie, qui a perdu 9 personnes sur 12, selon les premiers bilans de ce drame ayant touché la communauté des prédicateurs en Mauritanie, est sortie ce lundi dans une manifestation pour demander des comptes suite à ce qu’ils disent être un massacre perpétré de sang froid par des éléments de l’armée malienne.
Très remontés, les manifestations disent que ce drame remet dans les mémoires les épurations des années 90 qui ont fait quelque 400 victimes parmi les mauritaniens, dit-on.
Ils ont aussi demandé à ce qu’une enquête soit engagée rapidement pour tirer au clair les dessous de ce massacre perpétré contre des civils désarmés détenant une autorisation des autorités maliennes pour prendre part à une rencontre du Groupe « Dawa wel tebligh » prévue à Bamako mi-septembre courant.
 














GABONEWS APAnews