Les propriétaires de bourses de voitures protestent contre l’imposition d’une nouvelle taxe Mauritanie


Dimanche 16 Mars 2014


Les gestionnaires de bourses de voitures à Nouakchott ont organisé ce dimanche un sit-in de protestation contra l’imposition par la direction des Douanes d’une nouvelle taxe.


Les propriétaires de bourses de voitures protestent contre l’imposition d’une nouvelle taxe Mauritanie
Un membre de ce groupe a indiqué à Saharamédias que le directeur général des douanes leur a affirmé que c’est plutôt la direction générale des impôts qui est derrière cette nouvelle taxe sur tout local qui ne dispose pas d’un numéro d’immatriculation financière (NIF) et qui paie un impôt annuel au trésor public. Les protestataires ont considéré que leur activité relève du secteur informel et ne peut être soumise à ce qui est appliqué au secteur structuré. Le groupe avait demandé à revenir sur la décision d’appliquer une nouvelle taxe à tout véhicule passant par le Port autonome de Nouakchott dit port de l’Amitié et qui pourrait tripler à la fin du mois de mars courant. Dans une précédente déclaration à Saharamédias, le porte-parole a indiqué, dans une déclaration à Saharamédias ce samedi que les douanes imposent une taxe de 50000 ouguiyas sur chaque voiture, en plus des autres impôts, et qu’elles envisagent de la porter à 150000 UM fin mars. Et de dire qu’il est inconcevable que le prix d’une voiture en Europe coûte 300 mille ouguiyas et que la douane lui applique une taxe qui équivaut à la moitié de ce montant.














GABONEWS APAnews