Les travailleurs d’air Mauritanie manifestent devant la présidence et le basep interpelle un cameraman d'al jazira!‏


saharamedia
Mercredi 28 Avril 2010



Les travailleurs d’air Mauritanie manifestent devant la présidence et le basep interpelle un cameraman d'al jazira!‏

Les travailleurs de l'ex Air Mauritanie, ont manifesté cet après-midi devant la présidence de la république pour demander une intervention du chef de l'Etat mauritanien dans la recherche d’une solution à leur calvaire qui n'a que trop duré. La manifestation a irrité certains éléments zélés du basep qui, du coup, ont alors interpelé, pendant deux quarts d'heures, le reporter de la chaine qatarie al jazira El hady mouhamedou venu couvrir l'événement. Le confrère El Hady fut finalement relâché sur  ordres du commandant de l'unité. Une attitude qui, somme toute,  rappelle les vieux reflexes sécuritaires d'une autre époque. S’agissant du sit-in des ex- employés d’air Mauritanie, les délégués du personnel, ont déclaré au reporter de sahara media que leur situation ne semble pas susciter un grand intérêt aux yeux des autorités en dépit des promesses faites par le président Aziz alors candidat à la présidentielle de juillet 2009. « Aziz avait pris l'engagement de régler notre problème dés sa prise de fonction en qualité de président élu…  à ce jour rien n'a été fait en ce sens… même pas un signal venant de l'ex-candidat... » soutient un délégué. Un autre délégué ajoute : « ce silence nous inquiète, nos enfants ne vont plus à l'école, la plupart parmi nous ont été délogés après plusieurs années d'arriérés, aujourd'hui nous demandons l'intervention du chef de l'Etat tout en lui rappelant ses engagements. En outre, les anciens employés ont  constaté la mise au chômage en technique de 93 agents de manutention de l'ancienne sociétés qui assuraient depuis la liquidation de la compagnie en 2007, l'exploitation des installations au sol à l'aéroport.

Les équipements y ont été affectés à la nouvelle société qui n'a pas encore débuté ses activités. Du coup, les 93 sont venus grossir les rangs des chômeurs. Air Mauritanie employait prés de 500 personnes. Quelques dizaines ont été recrutées par certaines compagnies en Mauritanie et au Maghreb à l'image des pilotes. Pour les autres, l'attente se prolonge de voir leurs droits recouvrés. Ils réclament prés de 800 000 000 d'ouguiyas de droit de licenciement selon un porte-parole du personnel.

 















GABONEWS APAnews