Liberté provisoire pour un infirmier incarcéré pour violence contre un malade


Nouakchott - Saharamédias
Jeudi 19 Mars 2015



Le procureur de la république près le tribunal de Nouakchott a ordonné aujourd’hui mercredi la mise en liberté provisoire de l’infirmier Touré et sa condamnation à payer une amande de 200.000 ouguiyas dans l’attente d’indemniser le malade qui l’avait accusé d’agression.

L’intéressé avait été libéré grâce à une caution de l’union générale des travailleurs de la santé et l’accord du parquet général à la requête du juge chargé d’instruction.

La semaine dernière des médecins et infirmiers avaient observé un setting devant la présidence pour demander la libération de leur collègue qui aurait été selon eux incarcéré arbitrairement.

Ils avaient par la suite menacé d’aller en grève si l’infirmier n’était pas libéré.
 














GABONEWS APAnews