Libye : élection sans engouement de l'Assemblée constituante


Jeudi 20 Février 2014


Selon des sources concordantes, les Libyens ne vont pas affluer en grand nombre, ce jeudi, pour élire une Assemblée constituante dont les membres auront la mission de rédiger la nouvelle Constitution du pays.


Un bureau de vote de Tripoli, en Libye, le 19 février 2014. Un bureau de vote de Tripoli, en Libye, le 19 février 2014. © AFP
Un bureau de vote de Tripoli, en Libye, le 19 février 2014. Un bureau de vote de Tripoli, en Libye, le 19 février 2014. © AFP
Après une campagne électorale terne, le scrutin prévu le 20 février en Libye pour élire les membres de l'Assemblée constituante risque de mobiliser peu d'électeurs. Les bureaux de vote ouvrent de 8 heures (heure locale) à 19 heures et les résultats définitifs devraient être annoncés "trois ou quatre jours après le scrutin", selon une source à la Haute commission électorale.
Contrairement aux premières élections libres du pays en juillet 2012, les Libyens sont en effet beaucoup moins enthousiastes. Ainsi, quelque 1,1 million d'électeurs se sont inscrits pour le scrutin contre plus de 2,7 millions en 2012 sur 3,4 millions d'électeurs.
Les Libyens sont déçus des performances du Congrès général national (CGN), la plus haute autorité politique et législative issue des élections de 2012, qui a échoué à rétablir l'ordre dans un pays en proie à l'anarchie.
La commission électorale a dû repousser à plusieurs reprises le délai d'inscription pour pouvoir dépasser le cap symbolique d'un million d'inscrits.
Le scrutin est, a priori, sans enjeux politiques. Officiellement, les partis politiques ne participent pas au scrutin et seules les candidatures individuelles sont acceptées. Au total, 692 candidats sont inscrits pour ces élections, dont 73 femmes, selon la Commission électorale.
Une fois rédigée, la Constitution devra être approuvée par référendum. Elle devra également trancher sur des questions importantes comme la structure du pouvoir, le statut des minorités et la place de la charia.














GABONEWS APAnews