Mali : L’ancien chef de la junte entame une grève de la faim


Saharamédias + Reuters
Samedi 22 Mars 2014


Des sources judiciaires et militaires ont indiqué que l’ancien chef de la junte, le général Amadou Sanago, qui a provoqué l’anarchie et facilité l’occupation du nord par les groupes islamistes armés, a entamé une grève de la faim pour protester contre ses conditions de détention, rapportent jeudi son avocat et des sources militaires.


Le général Sanogo
Le général Sanogo
Amadou Sanogo a été écroué et inculpé de complicité d'enlèvement en novembre après la disparition de dizaines de parachutistes fidèles au président déchu Amadou Toumani Touré pendant le coup d'Etat.
Les autorités avaient découvert 30 corps, certains portant un uniforme militaire, dans une fosse commune près du quartier général de putschistes à Kati, à l'extérieur de la capitale, Bamako.
Amadou Sanogo proteste contre son transfert à Sélingué, à 150 km au sud de Bamako. Son avocat a déclaré que ce transfert l'avait séparé de ses proches et de ses avocats, privé de soins médicaux et mis en danger.
« Il va entamer une grève de la faim et s'abstenir de tout traitement médical », a dit à Reuters Harouna Touré.
Une source militaire a confirmé que le général putschiste avait entamé une grève de la faim mercredi.
Le coup d'Etat de mars 2012 a créé un vide du pouvoir à Bamako dont ont profité des rebelles touaregs, alliés à des combattants islamistes, pour s'emparer du nord du Mali.
 














GABONEWS APAnews