Mali : Les mutins annoncent la suspension de la Constitution et des institutions de l’Etat


saharamedia
Jeudi 22 Mars 2012



Les militaires maliens qui se sont ébranlés hier mercredi du camp de Kati vers la capitale Bamako disent avoir le contrôle de la situation en main.
Sur les antennes de la radio et de la télévision maliennes, ils ont annoncé la suspension de la constitution du pays ainsi que de ses institutions démocratiques.
De même, un couvre-feu a été décrété mais la situation reste tendue dans la capitale Bamako où des tirs continuent d'être échangés.
Le porte-parole, le lieutenant Amadou Konaré, parlant au nom d'un Comité national pour le redressement de la démocratie et la restauration de l’Etat (CNDRE), a annoncé un train de mesures dont l’organisation, dans les plus brefs délais, d’élections générales au Mali et la restauration de l’Unité nationale, sérieusement ébranlée par le conflit au Nord.
Les mutins annoncent leur ouverture à toutes les composantes des forces vives de la nation pour composer un gouvernement d'union nationale jusqu'à la restauration de la paix. Cette prise de pouvoir est justifiée par l'incapacité du régime « à combattre le terrorisme dans le nord du Mali ».















GABONEWS APAnews