Mali : importantes controverses après la décision de fermer 47 stations radios privées


Bamako - Sahara Medias
Lundi 17 Avril 2017



Mali : importantes controverses après la décision de fermer 47 stations radios privées
Les autorités maliennes ont décidé la fermeture de 47 radios privées pour non respect de leurs cahiers de charge, ce qui a engendré une grande controverse au sein des institutions de presse dans le pays.

Une mesure déjà annoncée depuis quelques jours par le président de la haute autorité de la communication au Mali.

La plus importante association pour la presse, qui regroupe l’ensemble des institutions de l’audiovisuel, ont demandé aux autorités de donner un délai supplémentaire  aux radios privées pour leur permettre de combler les failles juridiques et se conformer aux exigences de leurs cahiers de charge.

Selon le président de la HAC, Fodé Touré, les stations radios qui ont été fermées étaient en situation irrégulière, soit parce qu’elles ne détenaient pas de récépissé pour émettre, ou alors elles détenaient des autorisations provisoires.

Pour le président de l’union des radios et télévisions privées, Bandiougou Denté, il ya deux poids deux mesures, précisant que certaines radios émettant à l’intérieur du pays ne détiennent que des récépissés provisoires quand bien même leurs apports pour les populations en matière d’éducation, de sensibilisation et de vulgarisation sont d’une grande importance, alors que des radios, disposant d’autorisations permanentes, sont bien de moindre importance.
 
 
 














GABONEWS APAnews