Mali : inquiétude à propos de l’arrivée de combattants de Daech dans le nord du pays


Nouakchott - Saharamédias
Samedi 24 Décembre 2016



Mali : inquiétude à propos de l’arrivée de combattants de Daech dans le nord du pays
Des experts ont lancé l’alarme quant à l’arrivée prochaine de milliers de combattants de Daech dans la région du Sahel et particulièrement dans le nord du Mali.

Selon le commissaire de l’union africaine pour la paix et la sécurité, Ismael Chargui, on estime à 2000 ou 2500 le nombre de combattants de ce mouvement.

Certains parmi eux ont quitté le Yémen pour s’installer en Somalie, tandis que d’autres ont quitté la Syrie et l’Irak à destination de leurs pays d’origine.

Lors d’une réunion du centre africain pour les études et les recherches à propos du terrorisme à Alger Ismael Chargui a déclaré que la sphère des groupes terroristes s’est élargie dans le nord du Mali et dans les pays voisins, mais l’arrivée de terroristes armés dans la région compliquera davantage la situation.
Le groupe des « 5 », Mauritanie, Mali, Niger, Tchad et Burkina Faso, ont sollicité  un appui de la communauté internationale afin de faire face aux groupes terroristes.

Ce groupe estime à 10 milliards d’euros l’enveloppe financière nécessaire à la stratégie sécuritaire, militaire et de développement à même de faire face au danger du terrorisme dans la zone du Sahel africain.

Le secrétaire permanent du groupe, Saleck Najem Mohamed, a dit que la coordination et la coopération sont importantes pour faire face au défi dans la région du Sahel africain, ajoutant qu’aucun pays, eu égard à l’immensité des territoires de chacun d’eux, n’est à même de faire face seul au danger du terrorisme.

Les 5 pays du Sahel œuvrent à la mise en place de 5 groupes d’intervention rapide et à coordonner leurs efforts avec les forces occidentales engagées dans la lutte contre le terrorisme dans la région du Sahel et particulièrement la France qui avait lancé, il y a deux ans, la force « Barkan », forte de 3500 hommes, opérationnelle dans la région du Sahel.
 














GABONEWS APAnews