Mali : le président Keita n’est pas candidat à un second mandat


Bamako - Sahara Medias
Mardi 11 Avril 2017



Mali : le président Keita n’est pas candidat à un second mandat
Des journaux maliens se référant à des sources proches du président Ibrahim Boubacar Keita, ont révélé sa volonté de ne pas briguer un second mandat présidentiel que lui autorise pourtant la constitution de son pays.

Keita avait été élu en septembre 2013 et son mandat de 5 ans se termine l’année prochaine, en 2018.
S’il devait quitter le pouvoir à la fin d’un seul mandat, il sera donc le premier chef d’état malien à se limiter à 5 ans au pouvoir.

Ces sources expliquent la décision du président Keita à sa situation sanitaire, ayant subi ces derniers temps une opération chirurgicale et un suivi médical dans des hôpitaux français.

Le président Keita a ignoré l’appel de sa majorité à briguer un second mandat, afin de parachever le processus de réconciliation entamé avec son arrivée au pouvoir en 2013.

La presse malienne croit savoir que cette décision créera un véritable séisme au sein de la majorité présidentielle et particulièrement au sein de son propre parti au pouvoir, le rassemblement pour le Mali.

La presse croit savoir que ce sera Dionkounda Traoré, qui avait présidé la transition et ami du président Keita, qui sera choisi pour lui succéder pour gérer le processus de réconciliation.

Agé de 72 ans, le président Keita avait connu de sérieux problèmes de santé qui lui ont valu une opération chirurgicale de la tyroïde, et un malaise suivi de perte de connaissance en 2016, lors du sommet sur le climat à Marrakech.














GABONEWS APAnews