Mali : les motocyclettes interdites sur certaines routes dans la région de Ségou


Bamako-Sahara Media
Samedi 18 Février 2017



Mali : les motocyclettes interdites sur certaines routes dans la région de Ségou
Les autorités sécuritaires maliennes ont décidé d’interdire l’utilisation des motocyclettes pour le déplacement sur les routes des localités menant à Ségou, dans le centre du pays.

Les motocyclettes sont très largement utilisées par les membres des groupes armés islamistes, actifs dans la région, contre les éléments des forces de sécurité.

L’arrêté du chef d’état major général des armées maliennes, stipule que pour compter du 20 février, il est désormais interdit d’utiliser les deux roues pour le déplacement entre deux localités, car ce moyen de déplacement est très souvent utilisé par les terroristes pour mener leurs opérations.

L’arrêté précise que la mesure concerne certaines localités dans la région de Ségou, au centre du pays, une zone où le groupe « front de libération du Macina » est très actif et où avaient eu lieu la semaine dernière des affrontements tribaux entre les Bambaras et les peuls (Foulans) des affrontements qui ont fait une vingtaine de morts.

Cette décision a crée une sérieuse controverse au sein de la population, qui craint que ne soit affectée l’activité commerciale dans cette zone, pour laquelle sont utilisés les motocyclettes pratiques et rapides pour le trafic.

Elle s’intègre dans une opération militaire entreprise par l’armée malienne pour débarrasser la région de Ségou des groupes islamistes armés.

Le Mali connait depuis 2012 une insécurité après que des groupes armés islamistes avaient occupé le nord du pays, entraînant une intervention de l’armée française un an plus tard pour chasser ces groupes des grandes villes.

La situation s’est aggravée ces derniers temps depuis que les attaques se sont étendues au centre et au sud du pays où se trouve la capitale, Bamako.
 
 
 














GABONEWS APAnews