Maroc : la formation du gouvernement a du plomb dans l’aile


Rabat Sahara Media
Lundi 9 Janvier 2017



Maroc : la formation du gouvernement a du plomb dans l’aile
Le chef du gouvernement marocain désigné, Abdel Ilah Benkirane a annoncé tard dimanche soir l’échec des négociations avec le parti « le rassemblement », arrivé en quatrième position lors des dernières élections, pour former une coalition et mettre sur pied un gouvernement.

Sur sa page face book, Benkirane a par ailleurs annoncé l’échec des négociations avec le parti « le mouvement populaire », 5ème force politique dans le pays.

Le premier ministre désigné a déclaré par ailleurs qu’il s’était adressé au premier responsable du parti arrivé en 6ème position lors des élections législatives, l’union constitutionnelle de la droite, qui n’a pas réagi.

Benkirane a déclaré par ailleurs que Aziz Akhnouch, président du parti « Hamama », quatrième aux élections, qui avait promis une réponse à l’offre qui lui a été faite, a préféré réagir, à travers un communiqué, avec 3 autres partis politiques, dont deux n’ayant pas été sollicité pour la coalition, pour décliner l’offre de participation au futur gouvernement.

Cette série de refus de certains des plus importants partis politiques d’entrer au gouvernement limite pour le moment la coalition à deux partis, celui de Benkirane et celui du progrès et du socialisme, 8ème aux élections.

Pendant ce temps, le parti « authenticité et modernisme », première formation de l’opposition publiait un communiqué samedi pour demander d’accélérer la formation du gouvernement, ajoutant qu’il n’était pas concerné par l’entrée au prochain gouvernement, réaffirmant du coup son statut dans l’opposition.
 
 














GABONEWS APAnews