Mauritanie: 2,7 milliards d’Ouguiyas débloqués par la France comme contribution au lancement du PNDSE 2


saharamedia
Mercredi 4 Mai 2011



Le ministre des Finances, Thiam Diombar, ministre des Affaires économiques et du Développement par intérim, a signé avec l’Ambassadeur de France en Mauritanie, Michel Vandepoorter et Gilles Lainé, Directeur de l’Agence Française de Développement en Mauritanie, une Convention de financement pour un appui à la seconde phase du Programme National de Développement du Système Éducatif (PNDSE II).

Montant de cette enveloppe financière qui permettra au secteur éducatif mauritanien aujourd’hui scindé en quatre de se relancer avec le PNDSE II (2011-2020): 6,7 M€ soit environ 2,6 milliards d’Ouguiyas.

Une partie des ressources du 3ème Contrat de Désendettement et Développement (CDD) que la France et la Mauritanie ont décidé d’allouer à ce programme décennal qui a déjà « bouffé », dans sa première phase (2001-2011), quelque 34 millions d’euros, soit près de 14 milliards d’Ouguiyas débloqués par Paris pour soutenir la réforme de l’éducation en Mauritanie mise en œuvre deux années plutôt (1999) et dont la principale caractéristique était cette volonté de revenir à un bilinguisme (arabe-français) qui n’a fait, paradoxalement, que des mécontents !

 















GABONEWS APAnews