Mauritanie : De plus en plus d’appels pour faire connaitre le véritable état de santé du président Ould Abdel Aziz


Sahara Médias - Nouakchott
Samedi 10 Novembre 2012



Le président Aziz à l'hôpital militaire de Nouakchott
Le président Aziz à l'hôpital militaire de Nouakchott
Les personnes qui visitent le palais présidentiel, depuis cinq semaines que le président mauritanien Ould Abdel Aziz se trouve en France, pour raison de santé, commencent à se faire rare. Seules des femmes venant des quartiers périphériques de la capitale ont dressé une grande banderole sur laquelle on peut lire des prières pour un prompt rétablissement du président et pour son retour rapide au pays. Un retour qu’on attend depuis plusieurs jours, voire des semaines, et qui commence à susciter une vive polémique.
Après le retour annoncé, les mauritaniens vivent maintenant sur le rythme des rumeurs et autres informations citant des sources les unes plus fantaisistes que les autres, dit une femme. Au jour le jour. Et ce en l’absence de toute information officielle, ce qui ne fait qu’ajouter à la confusion et au doute qui entoure la santé du président Ould Abdel Aziz. Surtout aussi que l’apparition de ce dernier dans deux photos fixes, a aussi ravivé la polémique, certains les donnant pour authentique, les autres les jugeant fabriquées.
La première, où Ould Abdel Aziz est apparu en compagnie du ministre français de la Défense, et publiée par l’Agence mauritanienne d’information (AMI), n’a pas suscité autant de commentaires et de polémique que celle qui le montre avec le général Pons, son médecin traitant français. Sans apporter les preuves de leurs allégations, les deux camps continuent à susciter la polémique, même si l’AMI n’a pas repris la seconde photo du président objet des tirs croisés entre ceux qui doutent et ceux qui croient.
Un observateur va même plus loin, en faisant remarqué que l’absence de la photo dans les médias officiels s’accompagne, depuis une dizaine de jours, de l’évocation même de son nom ! L’activité gouvernementale se limite à la  visite de chantiers de projets dont certains sont encore en court. Même dans leurs discours, les ministres évitent de prononcer le nom de l’illustre absent, alors que ceux-ci étaient rythmés par « selon les recommandations de son Excellence, le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz ». Cependant, des missions du parti au pouvoir, l’Union pour la République (UPR) continuent à organiser rencontres sur rencontres, dans les diverses moughataa de Nouakchott, pour préparer « le retour du président de la  République qui s’effectuera entre le 10 et le 15  du mois courant », selon ceux-ci.
Alors que certains pensent que le contact téléphonique du président avec Messaoud Ould Boulkheir n’était pas fortuit, d’autres appellent au calme et à la retenue en attendant ce que les médecins du président diront sur l’état de sa santé dans les prochains jours. La période de convalescence du président sera crucial pour déterminer l’avenir politique du pays, au moment où la session parlementaire s’ouvre sans que les élus aient entre les mains des projets de loi à examiner à cause de la non tenue du conseil des ministres depuis près d’un mois.














GABONEWS APAnews