Mauritanie : Des imams et des faqih appellent les ulémas à se prononcer clairement sur la réalité de l’esclavage en Mauritanie


saharamedia
Mardi 8 Mai 2012



Un groupe d’imams et de faqih ont lancé un appel aux ulémas mauritaniens pour se prononcer, clairement, sur le phénomène de l’esclavage dans le pays, réaffirmant, en même temps leur forte dénonciation de l’acte d’incinération de livres du rite malékite perpétrée, il y a un peu plus d’une semaine par Biram Ould Dah Ould Abeid, président de l’Initiative pour la Résurgence d’un Mouvement Abolitionniste en Mauritanie (IRA) .

Ces imams et faqih qui ont fait une telle déclaration au cours d’une conférence de presse organisée par l’Initiative « l’Appel au bien et aux bonnes mœurs » disent reconnaitre l’existence de ce phénomène dans le Saint Coran mais s’interrogent sur les causes y conduisant, soulignant que la Mauritanie n’a pas été terre de djihad justifiant l’exploitation d’un homme par son frère. Ils ont également demandé aux autorités de veiller à l’application effective des textes et lois criminalisant la pratique de l’esclavage « pour mettre fin définitivement et rapidement à cette pratique digne d’un autre âge ».

A ce sujet, Mbareck Ould Mahmoud, imam d’une mosquée à Teyaret, a déclaré que l’esclavage qui existe actuellement en Mauritanie « n’a pas de fondements juridiques puisque le premier de ceux-ci en Islam est la liberté et ceux qui font perdre celle dernière n’ont pas été vécu ici », selon son expression. Il dit disposer d’un fatwa en ce sens signée par 9 savants mauritaniens dont trois comptant parmi les plus grands érudits de ce pays à savoir feu Ould Addoud, Hamden Ould Tah et Ould Deddew.















GABONEWS APAnews