Mauritanie : Des juges échouent dans leur tentative de créer une amicale des magistrats


saharamedia
Lundi 5 Décembre 2011



Un groupe des membres fondateurs de l’Amicales des Magistrats mauritaniens a accusé des milieux judiciaires, sans les citer, d’être derrière l’échec de la tentative d’élire un bureau exécutif pour cette nouvelle organisation, au motif que des instances supérieures de la magistrature s’opposent à la mise en place d’une structure dont l’objectif est de défendre l’intérêt de ses adhérents.

Des dirigeants de cette Amicale ont déclaré, dans un contact avec Sahara média, que la structure qu’ils cherchent à mettre en place n’a pour objectif que la défense des intérêts des juges et s’éloigne de toute connotation politique.

 

Ils ont également écarté l’hypothèse selon laquelle l’ordre de faire cesser de telles démarches viendrait du président de la Cour suprême, le magistrat Seyid Ould Ghaïlany.

 

La source qui rapporte la nouvelle, et qui a préféré gardé l’anonymat, ajoute que la commission chargée de préparer l’élection du bureau de l’Amicale a disponibilisé des urnes au niveau de tous les cours d’appel, à Nouakchott et dans les wilayas, pour que le vote sur la liste unique candidate au bureau commence début novembre dernier et que le dépouillement soit fait le 10 du même mois.

Et la source d’indiquer qu’après le début de l’opération et le vote de 70 magistrats à Nouakchott et 15 à Kiffa, le scrutin a été suspendu et les présidents des cours d’appel sommés de retirer les urnes pour mettre un terme à cette tentative de créer une Amicale des Magistrats Mauritaniens.















GABONEWS APAnews