Mauritanie : Des ministres considèrent que l’affluence sur les bureaux d’enrôlement est faible


saharamedia
Jeudi 29 Décembre 2011



Des membres du gouvernement de Moulay Ould Mohamed Laghdaf ont entamé, depuis hier mercredi, une campagne de sensibilisation au niveau de leurs département pour sensibiliser les fonctionnaires sur la nécessité d’aller aux bureaux d’enrôlement des populations pour s’enregistrer et inscrire leurs familles.

A ce sujet, le ministre délégué auprès du ministre d’Etat à l’Education chargé de l’Emploi, de la formation professionnelle et des Nouvelles technologies, Mohamed Ould Khouna, a déclaré que l’affluence sur les bureaux d’enrôlement « est encore très faible », demandant aux fonctionnaires et agents de son département de s’inscrire sur les registres de l’état-civil national.

Quant au ministre du Développement rural, Brahim Ould M’Bareck, il a déclaré, lors d’une réunion avec les cadres de son département, que les opérations d’enrôlement « se passent dans de bonnes conditions, puisqu’au 22 décembre dernier, 246.922 citoyens étaient déjà recensés ».

Le ministre des Affaires étrangères, Hamady Ould Hamady, a insisté sur la « transparence » de cette opération et sur son « accessibilité à tous », appelant les présents à la rencontre à œuvrer pour la réussite du recensement en cours en lui accordant la plus grande importance.

A signaler que des membres du parlement mauritanien avaient signalé, au cours de la présente session, la faiblesse de l’affluence sur les centres d’enrôlement. Les membres du gouvernement avaient répondu alors, au cours de leur interpellation, que « c’est une situation qui sera vaincue au fil du temps ».















GABONEWS APAnews