Mauritanie : Des préparatifs pour accueillir le président et des questions qui l’attendent après 40 jours hors du pays


Sahara Médias - Nouakchott
Samedi 24 Novembre 2012



Mauritanie : Des préparatifs pour accueillir le président et des questions qui l’attendent après 40 jours hors du pays
Comme d’autres femmes activistes au sein d’un parti de jeunes soutenant le président Mohamed Ould Abdel Aziz, Nebghouha, 44 ans, a transporté sa part des photos géantes du président et est retourné, en cette soirée froide vers son domicile dans le quartier de « Tarhil » pour procéder, par la suite à leur distribution sur les voisins, à moins de vingt-quatre heures du retour très attendu du rais de son voyage pour raison de santé en France.
Comme elle, d’autres soutiens du président ont débuté, depuis quelques jours, ce compte à rebours pour accueillir le président Ould Abdel Aziz qui a mis un terme au doute et annoncé qu’il a décidé de renter au pays, demain samedi.
Dans ce cadre, la ville de Nouakchott a changé de visage, arborant drapeaux aux couleurs nationales et photos du président de la République dans ce qui semble être les préparatifs pour deux évènements d’importance : le retour du président, le 24 novembre, et la commémoration du 52ème anniversaire de la fête de l’indépendance, le 20 novembre.
La quarantaine du président
 Au milieu d’une polémique sans fin sur la santé d’Ould Abdel Aziz, qui a poussé certains de ses opposants à décréter la vacance du pouvoir, et même secrètement de ses soutiens, le président rentre samedi pour lever un coin du voile sur son sort depuis qu’il a quitté  le pays il y a quarante jours, pour des soins complémentaires en France. Le président a pris au dépourvu tout le monde en réapparaissant il y a une semaine sur le perron de l’Elysée, en compagnie du président français François Hollande, et en accordant, quelque temps après une interview à la télévision France 24, alors que certains de ses soutiens avaient commencé à se réorganiser sans lui, alors que d’autres ont tenté de lancer des initiatives pour prendre le pouls de la scène politique nationale, ce que certains observateurs ont qualifié de précipitations.
Dans ces deux « sorties » parisiennes, Ould Abdel Aziz a seulement indiqué qu’il rentre le 24 novembre, levant le doute sur un aspect mais laissant d’autres interrogations sur plusieurs domaines en suspens, commente un observateur.
Une sorte de « guerre » des propagandes a gagné la capitale. Car depuis une semaine, des hommes aisés parcourent les quartiers pauvres de Nouakchott distribuant photos du président et drapeaux et recommandant aux citoyens de ne pas écouter ce que raconte l’opposition. Les organisateurs de l’accueil ont dressé la carte topographique de l’itinéraire que va suivre le président de la République mais ils ont oublié la plus importance, à savoir « la carte de la scène politique nationale à venir », note un soutien du président sous couvert de l’anonymat. Ce qui est vrai car plusieurs dossiers attendent le président à son retour et la grande question qui se pose est de savoir comment il va y apporter des réponses.














GABONEWS APAnews