Mauritanie : L’AJD/MR se félicite des réformes à apporter à la constitution du pays


saharamedia
Mardi 25 Octobre 2011



Le parti AJD/MR (Alliance pour la justice et la démocratie, mouvement de la rénovation), qui avait gelé son appartenance à la majorité présidentielle suite aux manifestations des jeunes de « Touche pas à ma nationalité » et la répression policière qui s’en ait suivie, déclare que le dialogue auquel ont pris part des partis de la Majorité et certains de l’opposition « comporte des points positifs » en ce qui concerne les amendements à apporter à la Constitution.

Il cite, à cet effet, la reconnaissance de la diversité culturelle de la Mauritanie, qui sera inscrite dans le préambule de la Constitution, la criminalisation de l’esclavage, la promotion et le développement des langues nationales et la création d’une Commission électorale indépendante.

L’AJD/MR que dirige Sarr Ibrahima ajoute, dans une déclaration dont Sahara média a reçu une copie, qu’il regrette que certains points qui avaient fait l’objet de consensus, au niveau des ateliers, n’aient pas été retenus par la suite dans la rédaction du rapport final sur les résultats du dialogue. Il cite, dans ce cadre, le développement des langues nationales en vue de leur conférer le statut de langues officielles, au même titre que l’arabe, et la reprise des activités de l’Institut des langues nationales.

 















GABONEWS APAnews