Mauritanie : L’UFP accuse certains milieux d’être derrière les troubles de l’Université


saharamedia
Vendredi 22 Avril 2011



L’Union des forces de progrès (UFP), parti d’opposition en Mauritanie, a déclaré que les troubles de l’Université de Nouakchott « ont montré l’ampleur du danger qui continue de menacer l’unité nationale et la paix sociale ».

L’UFP s’est interrogé, dans un communiqué dont Sahara média a obtenu une copie, « à qui profite l’exacerbation des tentions ethniques en ce moment précis, et pourquoi l’université en devient le théâtre ? » Et ce parti de continuer à douter sur le glissement qui peut mener « de la remise en cause d’une élection estudiantine vers une tension ethnique ».

La formation de Ould Maouloud va jusqu’à accuser certains milieux d’avoir profité de la pression généralement présente en pareil cas (élections) pour exacerber les clivages ethniques entre les étudiants.

 

Le parti a dénoncé l’attaque du siège central de « Tawassoul », ce qui dénote de la présence de visées politiques et de mains cachées derrière ces événements.

 















GABONEWS APAnews