Mauritanie : La Sûreté oppose un « niet » au passeport du footballeur Dominique Da Silva


saharamedia
Mardi 11 Mai 2010



Mauritanie : La Sûreté oppose un « niet » au passeport du footballeur Dominique Da Silva

La direction des passeports a opposé une fin de non recevoir à la demande de renouvellement du passeport de service de l’international mauritanien d’origine Bissau guinéenne Dominique Da Sylva, évoluant au Club sportif de Sfax (Tunisie). Cette objection pourrait s’inscrire, selon certaine source, dans le cadre de la nouvelle politique de la nationalité que les autorités mauritaniennes entendent mettre sur pied pour contrecarrer la fraude particulièrement élevée dans ce domaine.

 

Le gouvernement avait décidé, en décembre 2009, de réorganiser le code de la nationalité mauritanienne en "l'adaptant à l'évolution du pays" pour davantage "la sécuriser", afin d'en durcir les conditions d'accès. Né en 1983 à Nouakchott de parents bissau guinéens, l'attaquant Dominique Da Sylva ne dispose d’aucun papier d’état civil ni du pays de ses parents, ni de la Mauritanie. Repéré dans le cadre du tournoi interscolaire de football dénommé challenge BMCI en 2004 où il avait été sacré meilleur buteur, Dominique qui étudiait au lycée Dioukhmadiya sera incorporé au sein de l’académie nationale. Plus tard grâce au concours de la fédération mauritanienne de football, il signera un contrat avec le club sportif de Sfax. Dominique a porté également les couleurs aussi bien des Mourabitoune juniors que les seniors, participant avec eux aux différentes campagnes africaine et mondiale. Avec ses différentes sélections, il voyageait avec un passeport de service, à l’image de tous ces coéquipiers que la FFRIM mettait à leur disposition. Da Sylva avait bénéficié de la naturalisation comme du reste tout le contingent de joueurs expatriés (Yoann Langlet, Dominique Gourville, Moïse Kande, Mohamed Benyachou) ayant épaulé les Mourabitoune.

C’est dire que la politique d’ouverture envers les joueurs de nationalité étrangère que prône la fédé de foot pourrait être remise en cause par les nouvelles dispositions du code de la nationalité. D’ailleurs, inquiète par ce nouvel arsenal, la fédération vient de saisir le ministère des sports afin d’être édifié sur la conduite à tenir dans ce domaine. Dans cette même correspondance, la fédération rappelle le cas particulier de Dominique, né et formé en Mauritanie avant d’aller en Tunisie. Il semble que le ministère des Sports aurait saisi son homologue de l’Intérieur à propos du cas de Dominique.

Retenu contre son gré, depuis une semaine à Nouakchott, Dominique n’a pu prendre part à la rencontre de la Coupe de la Confédération, disputée hier. Son club, le CS Sfaxien s’était imposé de justesse 1 but à 0 face à Petrojet. Da Sylva avait gagné avec le CS Sfax la Coupe de la Confédération Orange (2007, 2008).

 

 

 

 

 

 

 















GABONEWS APAnews