Mauritanie : La première partie du dialogue achevée mais la deuxième piétine à cause des divergences


saharamedia
Lundi 26 Septembre 2011



Mauritanie : La première partie du dialogue achevée mais la deuxième piétine à cause des divergences

Trois ateliers issus du dialogue national entre la Majorité présidentielle et quatre partis d’oppositions se sont achevés au Palais des Congrès mais 3 autres ateliers font du sur-place à cause des divergences qui existent entre les protagonistes, selon les révélations d’une source bien informée à Sahara médias.

La source a indiqué que les représentants de l’opposition au niveau de l’un de l’atelier du Code électoral tiennent à la création d’une Agence chargée de superviser les opérations de vote au lieu que celles-ci restent entre les mains du ministère de l’Intérieur.

De même, leurs amis de l’atelier consacré aux « Réformes politiques » tiennent, eux aussi, à ce que les prérogatives du président de la République soit diminuées au profit du Premier ministre qui portera alors le nom de Chef du Gouvernement.

 La source, qui a préféré gardé l’anonymat, a indiqué que l’opposition continue également à défendre son idée quant à l’éloignement de l’armée de la politique, considérant qu’il faut remplacer le BASEP (sécurité présidentielle) par une unité de la gendarmerie nationale.

D’autres aspects liés à cette question (rôle du Conseil national de sécurité, les opérations de l’armée en dehors des frontières du pays) sont aussi au centre des divergences entre la Majorité et l’Opposition.

Il est prévu que la commission chargée de la rédaction du rapport final, et dépendant de la présidence collective du dialogue, se réunisse pour finaliser les conclusions du dialogue découlant des travaux des 6 ateliers.

Les partis d’opposition qui n’ont pas pris part au dialogue national doutent sérieusement de la possibilité d’aboutir à des résultats pouvant aider à mettre fin à la crise politique qui secoue la Mauritanie depuis bientôt trois ans.

 















GABONEWS APAnews