Mauritanie : Le gouvernement annonce les dates de l’échéance électorale des municipales et législatives


saharamedia
Lundi 15 Août 2011



Le gouvernement mauritanien vient d’appeler le collège électoral à aller aux urnes le 16 octobre prochain pour l’élection des conseils municipaux et des députés de l’Assemblée nationale.

Dans ce cadre, le Premier ministère a rendu public un décret portant convocation du collège électoral pour l'élection des députés à l'Assemblée nationale et les conseillers municipaux.

Au niveau des députés, le collège est convoqué, selon le décret, le dimanche 16 octobre 2011 et en cas de second tour le dimanche 30 octobre 2011.

Le dépôt des candidatures s'effectuera auprès des autorités administratives compétentes dans la période du 1er septembre 2011 au 15 septembre à minuit et un récépissé provisoire sera remis au candidat par ladite autorité.

S'agissant de l'élection des conseillers municipaux, le collège électoral est convoqué le dimanche 16 octobre 2011 et la candidature s'effectuera dans la période du 17 août au 26 août 2011 à minuit.

Une commission administrative compétente contrôle la validité des listes candidates au plus tard le lundi 05 septembre 2011 et donne récépissé définitif.

Pour ce qui est de la campagne électoral, le décret précise qu'elle sera ouverte pour les deux élections le vendredi 30 septembre et close le 14 octobre 2011 à minuit, tandis que le scrutin sera ouvert pour les deux à 7 heures et close à 19 heures.

" Toutes les opérations électorales des deux élections seront exécutées par l'administration, sous la supervision, le contrôle et le suivi de la commission nationale électorale indépendante (CENI), conformément à la loi no 2009-017 du 05 mars 2009 portant institution de ladite commission " , selon ledit communiqué.

A noter que les partis d’opposition avaient demandé l’arrêt du processus électoral en cours « annoncé par le gouvernement de manière unilatéral », en attendant que majorité et opposition puisse se concerter à son sujet. Ould Abdel Aziz lui-même avait déclaré que l’éventualité du report peut être envisagée, « mais uniquement dans le cadre du dialogue ».

 

 















GABONEWS APAnews