Mauritanie : Le syndicat des greffiers « remonté » par les déclarations du ministre de la Justice


saharamedia
Mercredi 17 Août 2011



Le syndicat national des greffiers mauritanien a exprimé son « mécontentement » suite aux déclarations du ministre de la justice, Abidine Ould El Kheir, à propos de la gratuité des actes de justice relatifs à l’état-civil, et plus précisément des certificats de décès.

Dans un communiqué dont copie est parvenue à Sahara média, le syndicat indique que les frais qu’il a fixé à 2000 UM figurent bien dans l’article 42 de la loi 019-96 du 19 juillet 1996 portant sur l’état-civil et publiée dans le Journal officiel en date du 30 juillet 1996.

Les greffiers considèrent pour cela que les déclarations du ministre de la Justice ne sont pas la réponse « adéquate » à leur exigence de dynamisation du Fonds des dépenses judiciaires, du statut des greffiers mais aussi de la possibilité pour eux de pouvoir accéder au poste de magistrats par voie de concours interne.

 














GABONEWS APAnews