Mauritanie : Les chambres du Tribunal de Nouakchott se réunissent de manière exceptionnelle pour libérer Ould El Hadrami


saharamedia
Mardi 19 Avril 2011



Des sources généralement bien informées ont indiqué que les cours du tribunal de la wilaya de Nouakchott se sont réuni, de façon exceptionnelle ce mardi, pour finir les procédures légales devant permettre au prisonnier Ahmed Ould El Hadrami, condamné à deux ans de prison ferme pour détention de documents officiels falsifiés, de bénéficier d’une liberté provisoire que le président Ould Abdel Aziz a promis de libérer.

Selon certaines sources, les autorités judiciaires auraient proposé de libérer Ould El Hadrami en le graciant ou par ordre écrit, du fait que les procédures conduisant à la liberté provisoire suivent généralement un circuit de quatre mois au cours desquels doivent se réunir les chambres concernées par une telle démarche.

Mais, toujours selon ces sources, l’impossibilité de mise en œuvre de l’un des deux scénarios de libération proposés a conduit les chambres à se réunir de manière exceptionnelle pour entériner la procédure en deux heures !

 

Signalons que c’est suite à une interpellation de la tante de Ould El Hadrami, sur son état de santé jugé grave, il y a deux jours, lors de la visite qu’il effectuait au quartier Tarhil que Ould Abdel Aziz avait promis de libérer l’homme qu’il avait accusé, au cours d’une émission de télévision en direct, en août 2010, de « criminel » recherché par la justice, « qui sera poursuivi et arrêté », chose qui se réalisera quelques mois plus tard. 

 















GABONEWS APAnews