Mauritanie – Sénégal : Risques sérieux de voir la crise du transport se transformer en rupture du trafic terrestre entre les deux pays


saharamedia
Vendredi 25 Mars 2011



Sahara média a appris, de sources généralement bien informées, que le Conseil des ministres a discuté, au cours de sa réunion hebdomadaire tenue hier jeudi à Nouakchott au palais présidentiel, la crise du transport terrestre avec le Sénégal.

Les mêmes sources ont indiqué que le ministre des Transports mauritanien s’est réuni avec représentants des transporteurs et leur a indiqué que les autorités leur accordent un délai de 15 jours pour faire revenir leurs bus et leurs marchandises du Sénégal, assurant que la Mauritanie est sur la voie de mettre fin au trafic commercial avec ce pays de façon définitive.

Le ministre mauritanien a, toujours selon ces sources, accusé le Sénégal d’avoir enfreint aux clauses de l’accord conclu entre les deux pays il y a deux semaines à Nouakchott.

Des transporteurs mauritaniens ont révélé que leurs homologues sénégalais ont refusé de travailler avec l’accord conclu entre les deux pays et qui autorise une libre circulation des véhicules entre les deux pays.

Dans ce cadre, le syndicaliste Mohamed Mehdy a indiqué qu’un bus de la société mauritanienne Global a subi pas mal de tracasseries à Dakar, mercredi dernier, et a été contraint de revenir en Mauritanie sans sa cargaison. Il a ajouté qu’un bus de la société Salam a subi le même sort et forcé à décharger ses passagers sur la rive sénégalaise du fleuve avant d’être sommé de revenir à Rosso Mauritanie, toujours selon les propos de Mohamed Mehdy.

 

 















GABONEWS APAnews