Mauritanie-Sénégal : des patrouilles communes pour empêcher la pêche illégale


Nouakchott - Saharamédias
Samedi 18 Février 2017



Mauritanie-Sénégal : des patrouilles communes pour empêcher la pêche illégale
La Mauritanie et le Sénégal sont convenus d’organiser des patrouilles communes entre les garde côtes mauritaniens et la marine sénégalaise dans la zone frontalière maritime afin d’empêcher la pêche illégale.

Cet accord mauritano-sénégalais a été décidé vendredi, à l’issue d’une réunion entre les ministres des pêches des deux pays, respectivement Nani O. Chrougha et Oumar Guèye.

Lors de leur rencontre les deux ministres ont appelé à la dynamisation de la coopération bilatérale et régionale entre les deux pays et particulièrement au niveau de la commission sous régionale des pêches.

Le ministre sénégalais a réaffirmé le respect de son pays pour la souveraineté et les lois mauritaniennes et son engagement à lutter contre la pêche illégale.

Il a ajouté que son ministère entreprendra une campagne de sensibilisation auprès des pêcheurs sénégalais notamment ceux de la ville de Saint Louis sur la nécessité de s’empêcher de toute pratique illégale dans les eaux mauritaniennes.

Pour sa part le ministre mauritanien de la pêche a dit que les sénégalais étaient les bienvenus en Mauritanie pour l’exercice de toute activité économique dans le cadre du respect des lois du pays.

Les autorités mauritaniennes en collaboration avec celles du Sénégal avaient entrepris il y a quelques jours le recensement des pêcheurs sénégalais en vu de leur rapatriement en prélude à l’application d’une loi votée par le parlement, interdisant aux étrangers de pêcher dans les eaux mauritaniennes.

La Mauritanie avait entrepris, le 25 janvier, l’application d’une loi de 2012 qui garantit l’exclusivité de la pêche artisanale dans le pays aux mauritaniens.

Depuis cette date, 180 pêcheurs sénégalais avaient été arrêtés à Nouakchott et Nouadhibou pour pêche illégale.
 
 
 
 
 
 
 














GABONEWS APAnews