Mauritanie : des participants au dialogue opposés à une révision constitutionnelle


Nouakchott - Saharamédias
Jeudi 13 Octobre 2016



Mauritanie : des participants au dialogue opposés à une révision constitutionnelle
Le cercle des opposants à la révision de la constitution s’est encore élargi, avec la position exprimée jeudi par le parti Temam, après l’APP.

Cette formation politique de l’opposition, qui a pris part au dialogue a annoncé son rejet catégorique à toute modification de la constitution notamment les dispositions contenues dans l’article 99 relatif à l’entité, la souveraineté territoriale, la nature du régime présidentiel des institutions, la diversité démocratique dans le pays, l’alternance démocratique pour le pouvoir et le principe l’accompagnant celui du mandat présidentiel de 5 ans renouvelable une seule fois.

La demande formulée par certaines parties prenantes du dialogue de modifier l’article relatif au nombre de mandats a entraîné de vives réactions et de fortes dissensions lors des réunions des commissions, parmi les participants mais aussi au sein de l’opposition traditionnelle qui a décidé de boycotter le dialogue.

L’alliance populaire du président Messaoud O. Boulkheir avait même menacé de se retirer du dialogue si les soutiens du pouvoir maintenaient leur proposition de modifier cette disposition constitutionnelle.
 
 
 














GABONEWS APAnews