Mauritanie: l'anti-esclavagiste Biram blessé mais "bien traité" (élu italien


saharamedia
Samedi 25 Décembre 2010



NOUAKCHOTT, 24 déc 2010 (AFP) - Le militant anti-esclavagiste mauritanien Biram Ould Abeid, en détention provisoire après une manifestation à Nouakchott, souffre de blessures mais il est "bien traité" en prison, a affirmé vendredi à l'AFP un sénateur italien qui lui a rendu visite.

"Nous l'avons rencontré en prison, il est souffrant d'un genou et dort très mal à cause d'une blessure au crâne", a affirmé le sénateur Marco Perduca, membre du parti radical non violent, en visite en Mauritanie.
M. Perduca a affirmé que "les autorités avaient commencé à lui donner des médicaments" mais qu'il "souhaitait faire des radios pour s'assurer des conséquences de sa blessure".
Cependant, le parlementaire italien a assuré que M. Biram était "bien traité en prison". 
Le militant avait été arrêté le 13 décembre en même temps que cinq autres membres de son organisation, l'Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste (IRA), à la suite d'une manifestation dénonçant des pratiques présumées esclavagistes contre deux filles, âgées de 10 et 14 ans.
Ces dernières avaient nié être esclaves. Mais la femme chez qui elles vivaient est poursuivie par le parquet pour "exploitation de mineurs" et placée sous contrô le judiciaire en attendant son jugement.
M. Biram est inculpé pour "rassemblement non autorisé, agression contre les forces de l'ordre et direction d'une association non reconnue".















GABONEWS APAnews