Me. Hamdi Ould Mahjoub, directeur général de l'Agence Nationale Tadamoune affirme que l'Agence est habilitée à porter plainte, au nom des victimes, pour que chaque citoyen recouvre ses droits entiers


Sahara Médias + AMI
Jeudi 2 Mai 2013



Me. Hamdi Ould Mahjoub, directeur général de l'Agence Nationale Tadamoune affirme que  l'Agence est habilitée à porter  plainte, au nom des victimes, pour que chaque citoyen recouvre ses droits entiers
Me. Hamdi Ould Mahjoub, directeur général de l'Agence Nationale Tadamoune pour la Lutte contre les Séquelles de l'Esclavage, l'Insertion et la Lutte contre la Pauvreté a passé en revue, mercredi soir au cours d'une réunion qu'il a présidée à Kiffa , les objectifs pour lesquels l'Agence Tadamoune a été créée.
Ces objectifs, a-t-il précisé, sont notamment d'assister les populations ciblées et de les éclairer sur leurs droits et leurs devoirs, à travers la mise en place de programmes étudiés à retombées positives sur tous.
Il a ajouté que l'Agence suivra de près toutes les séquelles de l'esclavage et est habilitée à porter plainte, au nom des victimes, pour que chaque citoyen recouvre ses droits entiers.
Me Hamdi Ould Mahjoub a précisé, dans ce cadre, que le problème ne réside pas uniquement dans l'existence de la pauvreté mais aussi dans l'absence de politiques et de programmes de lutte contre le phénomène.
A la fin de la réunion, le directeur général de l'Agence Tadamoune a répondu aux interventions des participants et a affirmé que son agence interviendra de manière directe dans tous les domaines et œuvrera à rendre disponible l'eau et pour la création de projets générateurs de revenus, en plus de la construction des mosquées et des mahadras.














GABONEWS APAnews