Ministère de la Santé : Des sueurs froides et du sang froid


saharamedia
Vendredi 30 Avril 2010



Ministère de la Santé : Des sueurs froides et du sang froid

Cachées dans un tunnel des recoins de l’hôpital national, quatre boites contenant des produits de radiologie non identifiés ont été découverts et ont semé le doute dans l’esprit des premiers responsables du Ministère de la Santé qui, en se gardant d’ébruiter l’affaire, ont pris le soin de saisir l’Agence Internationale nucléaire qui a dépêché des experts sur place. Ces experts venus de Viennes ont procédé à l’analyse des boites et ont conclu qu’elles contenaient des produits radiologiques actifs mais qui n’étaient nocifs qu’à l’air libre.

 

Les analyses de ces boites ont aussi permis d’identifier que l’un datait de 1964, que le second datait de 1967, que le troisième datait de 1970 et que le quatrième datait de 1974 et qu’elles ont été achetées au près d’une société Allemande par une société Française qui n’existe plus de nos jours.

Les experts de l’Agence onusienne ont pris le soin de renforcer la sécurité des boites en attendant qu’elles soient restituées à la société allemande qui serait bien disposée à les reprendre et à en débarrasser les autorités mauritaniennes du département de la Sante. Des points d’ombre resteront à éclaircir dans cette affaire qui a, sans doute, donné des sueurs froides à nos autorités de la santé. Ces autorités qui, il faut le reconnaître, ont su faire preuve de tact et de sang froid en réagissant de manière efficace et discréte en attendant d'y voir plus clair.

En fait, il reste à savoir pourquoi ces boites se sont retrouvées à l’hôpital de Nouakchott et à quelles fins ? Les experts de l’Energie nucléaire nous apporteront, certainement, des réponses dans les jours ou les mois à venir.

 















GABONEWS APAnews