Ministre de la Défense : La Mauritanie ne participera pas à la guerre au nord Mali


Sahara Médias - Nouakchott
Mercredi 12 Décembre 2012



Ahmedou Ould Dèye, ministre mauritanien de la Défense
Ahmedou Ould Dèye, ministre mauritanien de la Défense
Le ministre mauritanien de la Défense, Ahmedou Ould Dèye Ould Mohamed Radhi, a affirmé, en réponse à une interpellation du député Mohamed Jamil Mansour, que la Mauritanie ne participera pas à la guerre au nord Mali, sauf en cas d’attaque contre son territoire, précisant qu’il est « du droit de l’armée de les poursuivre là où ils se trouvent et de les combattre à chaque fois qu’il leur prenne l’envie de s’attaquer au pays ».
Le ministre de la Défense a indiqué que l’armée mauritanienne a mené une guerre contre des groupes qu’il a qualifiés de « terroristes » et qui constituaient une menace pour sa sécurité.
Le ministre a rappelé que l’armée mauritanienne est maintenant « forte et bien équipée » et qu’elle est présente sur l’ensemble du territoire national et est prête à toute éventualité.
Dans sa question, le député Ould Mansour a interpellé le ministre de la Défense en ces termes : « vous n’êtes pas sans ignorer qu’il existe de solides relations entre la Mauritanie et le Mali et que la guerre qui se prépare constitue une menace directe sur les habitants de six wilayas du pays, qui sont les deux hodhs, l’Assaba, le Guidimagha, l’Adrar et le Tiris Zemour », affirmant que les populations dans ces régions sont contre toute intervention militaire au nord Mali.














GABONEWS APAnews