Mise au point : Le MPR soutient le pluralisme culturel et linguistique.


saharamedia
Mercredi 17 Mars 2010



Suite aux dernières sorties de certains membres du Gouvernement sur la question de l’arabité de la Mauritanie, le MPR entend exprimer sa position par rapport à cette question qui interpelle tous nos compatriotes.

Si l’assertion du Premier Ministre, « La Mauritanie est un pays arabe », est vraie, elle est cependant incomplète. En effet, notre parti rappelle que la constitution actuelle de notre pays, dans son préambule, dispose clairement que les langues nationales sont l’Arabe, le Poular, le Soninké et le Wolof.

Cette même constitution qui, dans son article 6, reconnaît l’arabe comme langue officielle, met également clairement en évidence le caractère à la fois arabe et africain du peuple mauritanien.

Partant de ces simples constats, le MPR, soucieux du respect de ces dispositions constitutionnelles, réitère son attachement à l’unité nationale, à l’ensemble des valeurs arabes, africaines et islamiques de la Mauritanie et recommande à nos responsables politiques de tenir compte de cette diversité qui fait la richesse de notre pays. Le MPR rappelle que la Mauritanie doit prendre en charge tous ses héritages et qu’il est du devoir de nos responsables d’assumer en toutes circonstances la triple appartenance de notre pays.

Par ailleurs, le MPR souhaite également que nos responsables politiques qui prennent la parole devant la presse nationale et internationale, aient la courtoisie de répondre aux questions des journalistes dans la langue avec la quelle les questions leur sont posées, pour autant que ces politiques comprennent et s’expriment dans cette langue. Si tel n’est pas le cas, les services de traduction doivent être mis en place pour assurer la bonne compréhension par tous des messages transmis par nos hommes et femmes politiques. Il en va de l’efficacité de l’action gouvernementale.

Au surplus, le Président de la République, qui oeuvre pour une Mauritanie plurielle et tient à la diversité culturelle et linguistique de notre pays, n’hésite pas à répondre en français quand le contexte s’y prête. Ses interventions sur RFI sont là pour le prouver. Dans tous les pays multilingues, cette pratique est de mise. Les exemples du Canada, de la Belgique et de la Suisse, toutes proportions gardées, sont également là pour nous le rappeler.

Le MPR, qui se veut le Parti de l’intégration nationale, comme ne cessent de le rappeler son président Kane Hamidou Baba et sa direction, s’inscrit dans une logique de pluralisme culturel et linguistique et entend parler à tous les mauritaniens en s’adaptant à tous les contextes qui lui permettront de communiquer efficacement avec ses militants, ses compatriotes d’une manière plus générale, ainsi qu’avec le monde extérieur.

M. Cheikh Tidiane Diouwara

Délégué Général du MPR pour l'Europe et les USA

Président du Forum des étrangers de Lausanne, www.forumetrangers.ch

Membre du bureau exécutif de la Licra Suisse, www.licra.ch

Tél: 00 41 79 709 90 77

Email: tdiouwara@yahoo.fr

 















GABONEWS APAnews