Mort de Ramdane Ould Mohamed, Silence national, honte nationale


saharamedia
Mercredi 21 Juillet 2010



La vie d'un hartani ne vaut pas plus qu'une baguette matinale pour un policier exhibant  l'uniforme de ce pays. Le silence national  autour du meurtre de  Ramdane Ould Mohamed  qui a à peine 21 ans, s'explique certainement du fait de l'absence du leader emblématique de L'IRA en la personne de Mr Biram Ould Dah Ould Abeid. C'est pour cette raison, les autorités cherchent son l'élimination physique pour pouvoir tué des jeunes haratine vulnérables en toute impunité ; surtout rappelons- le, c'est très important pour ceux qui ne connaissent pas encore la petite histoire,  l’actuel président a été élu sur la base du slogan  le président des pauvres, alors qu'ils sont  toujours les déshérités du système judiciaire du pays. L’opposition s'oppose pour obtenir l'exécution des accords de Dakar point, dans la réalité,  elle veut le partage du gâteau. Quelle honte nationale comme vous venez de le remarquer. Tous les jours, nous sommes envahis par des communiqués de soutiens à la Palestine, l'Irak, Liban Syrie etc....Là on tue gratuitement devant tout le monde, aucune manifestation ni communiqué,  même si c’était  pour la forme. Toute la société Mauritanienne est murée dans un silence assourdissant, comment peut on comprendre ou expliquer cela? Ce silence explique-t-il que le jeune Ramdane Ould Mohamed ne méritait pas de vivre plus? Qu’à t-il fait de si grave pour mériter le châtiment  suprême de la police? Ni les tribus, ni la classe politique et, encore moins l'incompréhensible silence des militants des droits de l'homme sur le terrain n'ont bougé  jusqu’à présent le petit doigt pour assister la famille du défunt. L’ère semble du déjà vue et vécu, ce qu'on appelle grossièrement de bavure policière, en réalité n’est autre qu’un meurtre  de sang froid. Je suis écœuré par ces faits terrifiant, en plus gratuits  ne résignent plus personne dans mon pays. Quelle tristesse, l’association des haratine de Mauritanie en Europe (A.H.M.E) se joint à moi pour présenter nos condoléances attristées à la famille du défunt. Nous condamnons fermement la violence qu’exerce la police sur les populations les plus vulnérables en République islamique de Mauritanie. Nous demandons la démission du ministre tutelle et que des mesures sévères soient prises à l’encontre de tous les responsables de la sécurité publique afin  que cessent ces crimes  crapuleux déguisés en « bavures  sur le sol Mauritanien. Nous rappelons au général  Ould Abdel Aziz, la chute de son prédécesseur  Sidi Ould Cheikh Abdallahi, élu démocratiquement a été précitée par  les émeutes de la faim dont un jeune avait subi le même sort  que  Ramdane Ould Mohamed. Aujourd'hui est un Jour de tristesse, paix à  L'âme du jeune Ramdane Ould Mohamed Amen.

Diko hanoune

 















GABONEWS APAnews