Nécrologie : le chevalier a posé pied…


Nouakchott - Saharamédias
Mercredi 25 Octobre 2017



Nécrologie : le chevalier a posé pied…
Un vaillant chevalier  ayant fait  de la vertu  et des  hautes valeurs de la morale sa monture,  vient avec regrets  d’abandonner la course non sans Grand Mérite. Il s’agit de mon plus que frère et ami, le Général Babacar Wane qui fut incontestablement  l’un des rares chevaliers de ces temps.

Dans le calme et la sérénité, il nous a quitté lundi matin rejoignant notre vénérable chef et  honorable père Cheikh Mohamed Mokhtar Ould Dehah qu’il a aimé en Allah, décédé quelques années plutôt presque à la même date : le même mois, le même jour et à la même heure. 

Entre le départ des deux hommes, juste un espace temporel  qu’Allah  a accordé à Babacar Wane  pour affiner davantage sa croyance et réconforter sa certitude quant à l’endroit   du chemin qu’il a emprunté. Allah développe à qui il veut, Allah est le détenteur  de la grâce absolue.

Nombreuses sont les valeurs de notre regretté Général Babacar Wane. Je ne sais point par laquelle débuter car chacune des valeurs du défunt mérite à elle seule qu’on lui consacre un ouvrage à éditer et enseigner à nos générations futures comme modèle de loyauté, d’ambition sublime, d’indulgence,  de générosité envers  les bouches affamées, d’amabilité et d’altruisme. Un amour pour l’islam et les musulmans.

J’ai connu Babacar Wane à la fin de la dernière décade de ce 2e  millénaire, lorsque , en compagnie de notre frère  éclairé et notre aimable père Dr Cheikh Ould Horma Ould Babana - que dieu lui accorde guérison et  pleine santé -, ils ont été conduits par les soins divins dans un agréable voyage au village de Enveni  pour la Ziara de la Tombe de  Cheikh  Mohamed El Haved Premier initiateur   de la tariqa Tijaniya en Afrique de l’ouest  et la visite de notre vénérable chef et  honorable père Cheikh Mohamed Mokhtar Ould Dehah qadassa allahou sirrehou.

Cette visite a  été un remarquable tournant pour le village de Enveni. Elle a permis à la mosquée de sortir du monde de l’abstrait vers celui de la réalité,  réalisant ainsi  la volonté de notre vénérable  Cheikh Mohamed Mokhtar Ould Dehah qui s’était établi à Enveni,  tout décidé d’y  créer une agglomération.

Comble de bonheur d’El Hadj Babacar Wane - Qu’Allah  exhausse son intention et le consacre parmi la haute compagnie -, notre Seigneur lui a réservé l’honneur et la noblesse d’être le bâtisseur de la Zawiya d’Enveni,  construite à sa charge et sur ses fonds  propres. 

Ce fut par la suite l’occasion pour lui de garder des liens étroits et sans relâche  avec notre vénérable père Cheikh Mohamed Mokhtar Ould Dahah qu’il considérait comme un père pour lui. 

Il n’a jamais manqué à ses appels et a persévéré sur cette voie toute sa vie aussi bien avec lui qu’avec son  Calife après son décès,  Monsieur  Mohamed El Kébir Ould Dehah.

D’ailleurs, par les soins de notre père Cheikh Mohamed Mokhtar Ould Dehah   et pour manifester sa considération à El Hadj Babacar Wane, il l’a sacré Moughaddam dans la tariqa Tijaniya pouvant ainsi édicter les  préceptes de la tariqa à tout celui qui le lui demande parmi les musulmans. Ceci dénote de la qualité de l’Homme car  notre cheikh était trop regardant en matière de Taghdim, ce qui fait qu’il n’a sacré Moughaddam que très peu d’hommes durant sa vie.                                            

Je ne pourrai terminer ce mot sans exprimer toutes mes condoléances en mon nom personnel, comme au nom du Calife Monsieur Mohamed El Kébir Ould Dehah à la famille du défunt, ses fils, ses frères, tous  ses proches et amis et je cite particulièrement son épouse (Madame Lalla  Ba) qui a été à ses cotés dans ses moments difficiles comme elle l’a été dans ses moments de joie. 

Mes condoléances vont également au peuple sénégalais et à toute l’Ummah de l’Islam qui vient de perdre un leader hors pair. Un leader  qui a servi honorablement sa nation jusqu’à son dernier souffle. Aussi, il a servi l’Ummah de l’Islam par la construction de mosquées se donnant comme bon exemple de l’homme musulman dans sa piété et son pacifisme.        

A Allah le tout puissant nous demandons d’exhausser toutes les bonnes œuvres du  défunt et qu’il les admette à son actif pour le jour du jugement et qu’il satisfasse ses vœux dans sa progéniture et sa parenté, qu’Allah guide leurs pas sur le chemin qu’il a sereinement tracé balayant d’un revers de main toutes les  tentations de la vie dans ce bas monde et ouvrant largement les portes du Paradis.   

Qu’Allah nous aide tous à préserver ses consignes.

Enfin, nous invoquons toute la Miséricorde d’Allah pour le vaillant chevalier de l’Ummah de l’Islam, l’Homme vertueux et aux valeurs exemplaires, l’Homme aux sentiments  purs honnêtes et inébranlables  El Hadj Babacar Wane, qu’Allah l’Accueille dans son saint Paradis. Et à nous ici bas la grâce et la consolation.

Wa Inna Lillahi wa inna Ileyhi Rajioun



Un témoignage   du Docteur Mohamed El Hanefi Mohamed Moctar  DEHAH, Chef de département des Etudes Islamiques à la Faculté de lettres à l’Université de Nouakchott, Imam de la Zawiya Tijaniya de Enveni.


 
 
 














GABONEWS APAnews