Nord Mali : La France écarte toute intervention directe


Sahara Médias - Nouakchott
Mercredi 14 Novembre 2012



Le président français, François Hollaande
Le président français, François Hollaande
Le président français François Hollande a une fois encore affirmé que son pays « ne va pas intervenir directement au nord Mali » et qu’il se contentera d’un « appui logistique » aux forces africaines appelées à intervenir pour reprendre le contrôle de cette zone aux groupes islamistes armés.
Le président français qui s’exprimait hier mardi au cours d’une conférence de presse, a ajouté que l’occupation du nord Mali par « des groupes terroristes » est un fait dangereux » qui pousse la France, non pas à intervenir directement, mais à aider les Africains à faire face à cette situation.
Evoquant la réunion, dimanche dernier, de la Communauté économique des états de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), François Hollande a dit que ces pays, en plus de l’Algérie, de la Mauritanie et du Tchad, ont été la possibilité de l’intervention militaire et que la France et l’Europe « vont apporter une aide logistique en plus de l’entrainement et de la préparation ». 














GABONEWS APAnews