Nord Mali : Le Mujao flagelle cinq individus accusés de trafic de drogue


saharamedia
Mardi 21 Août 2012



Nord Mali : Le Mujao flagelle cinq individus accusés de trafic de drogue
Le Mouvement pour l’Unicité et le Jihad en Afrique de l’ouest (MUJAO) a procédé à la flagellation, devant un public de la ville de Gao, de cinq individus convaincus quantités de drogue. Le chef du centre de la police islamique dans la ville, Ali Touré, alias Abu Mohamed, a, dans un contact avec Sahara média, indiqué qu’il s’agit d’un Arabe, d’un Bambara, de d’un Sorai  et de deux Touaregs noirs, ajoutant que les « populations savent maintenant que l’application des sanctions prévues par la charia font partie de la vie », selon son expression.   Il a ajouté que certains citoyens leur ont demandé d’appliquer la sanction consistant à « couper la main du voleur », allusion à la manifestation organisée par les populations en guise de protestation contre l’application de cette sanction contre un homme coupable d’avoir volé une moto de type Jakarta à Gao, selon ce que rapportent des sources locales.   Des dizaines de personnes accusées de vol se trouvent maintenant dans la prison de la police islamique de Gao, dans l’attente de subir la sanction prévue par la charia, a confirmé Ali Touré à Sahara médias.A rappeler que la ville d’Ansongo, proche de Gao, a été la  première à connaître l’application d’une sanction (coupure d’une main) depuis que les groupes islamistes ont pris la maitrise du nord Mali.














GABONEWS APAnews