Nouvelle embellie dans le ciel des relations entre la Mauritanie et le Mali


saharamedia
Jeudi 16 Septembre 2010



Après une mésentente de plusieurs mois,   brouille liée à  "une différence d'approche" dans la gestion  de la question du terrorisme islamiste au Sahel et Sahara dont le vecteur  est Al Qaida au Maghreb Islamique (AQMI), le ciel des relations entre la Mauritanie et le Mali affiche  Plusieurs signaux d'apaisement.

Constat attesté par une série de signaux notés au cours des derniers jours. Rappelé depuis la fin février, l'ambassadeur de Mauritanie à Bamako, Sidi Ould Hannena, est retourné dans  la capitale malienne mardi soir. Mercredi, le ministre des maliens de l'extérieur et de l'intégration  africaine, Aliou Badra Makalou, a transmis une invitation du président Amadou Toumani Touré (ATT), à son homologue mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, une invitation pour assister aux festivités du  cinquantenaire de l'indépendance du Mali qui seront célébrées le 22 septembre prochain.

Une invitation contenue dans un message écrit remis mercredi  au cours d'une audience au Palais de la République. Une invitation qui aurait été acceptée, selon une source ayant requis l'anonymat.

Une participation du président mauritanien qui relèverait d'une bonne logique dans la perspective d'une invitation de ATT au cinquantenaire que Nouakchott compte célébrer le 28 novembre prochain. Nouakchott et Bamako  envisagent également  de renforcer leur coopération sécuritaire au niveau bilatéral et dans un cadre sous régional pour faire face de manière plus efficace à la donne terroriste islamiste.















GABONEWS APAnews