Nouvelle session parlementaire sur fonds de polémique autour de sa légitimité et de demande de la COD pour la chute du pouvoir


saharamedia
Vendredi 11 Mai 2012



Nouvelle session parlementaire sur fonds de polémique autour de sa légitimité et de demande de la COD pour la chute du pouvoir

La militarisation de l’Université, l’incinération des livres du rite malékite, sit-in de l’opposition et sa dispersion par les forces de sécurité, seront les principaux sujets de débats enflammés, demain lundi, à l’ouverture de la nouvelle session parlementaire.

Les présidents des deux chambres du Parlement mauritanien, Messaoud Ould Boulkheir (Assemblée nationale) et Bâ Mamadou M’Baré (Sénat) ont appelé les députés et sénateurs à une session ordinaire qui s’ouvre demain lundi.

 

Les observateurs s’attendent à une chaude polémique au cours de cette session à cause de la tension qui caractérise actuellement la scène politique mauritanienne : militarisation de l’Université, incinération de livres du rite malékite par l’Initiative pour la Résurgence d’un mouvement Abolitionniste (IRA), sit-in des partis de la COD (Coordination de l’opposition démocratique) ainsi que les grèves des étudiants et des syndicats d’enseignants.

 

Et malgré que les députés et sénateurs ont pris l’habitude de crier à qui veut les entendre que le parlement actuel est devenu illégitime, à cause de l’expiation de son mandat, fin novembre 2011, il est presque certain qu’ils vont prendre part à la session de demain pour, comme ils l’ont souvent répété, « faire entendre leur voix ». Une tribune qu’ils mettront à profit pour demander, une énième fois, le départ du pouvoir de Mohamed Ould Abdel Aziz, appel que les partisans de ce dernier au sein de la Majorité présidentielle « trouve anti-démocratique ». Toujours est-il que d’autres questions de l’heure viendront se greffer sur celles qui animent actuellement les revendications de la COD, à savoir l’illégitimité du Parlement et l’appel à la chute du président Aziz.















GABONEWS APAnews