O. Mini victime d’une grave erreur administrative


Nouakchott - Saharamédias
Mercredi 29 Juillet 2015



O. Mini victime d’une grave erreur administrative
Interpellé pendant près d’une heure à l’aéroport de Tunis Carthage, l’ancien député et membre du directoire du rassemblement des forces démocratiques, Abderrahmane O. Mini a été libéré.
Selon le responsable à la communication du RFD, O. Mini a été victime d’une « grave erreur administrative ».

Son nom figurait sur une liste de personnes recherchées établie en 2003 par les autorités mauritaniennes après la tentative de coup d’état contre le pouvoir de l’ancien président Maouiya O. Sid’ Ahmed Taya.

O. Mini a été libéré grâce aux efforts conjugués des ambassades mauritanienne et tunisienne dans les deux pays.

Le responsable à la communication du RFD a appelé les autorités mauritaniennes à réactualiser la liste des personnes recherchées par la justice du pays afin d’éviter une telle situation.  














GABONEWS APAnews