OMDH : la libération de Biram a tardé


Nouakchott - Saharamédias
Mercredi 18 Mai 2016



OMDH : la libération de Biram a tardé

L’observatoire mauritanien des droits de l’homme a publié ce mercredi un communiqué dans lequel il déclare que la libération du président du mouvement IRA Biram O. Dah O. Abeid et son adjoint a tardé après un an et demi de détention au cours de laquelle a été sacrifiée l’indépendance de la justice.

L’observatoire félicite les deux détenus pour leur libération et dit espérer que cette décision de justice et celle prononcée il ya deux jours par le tribunal chargé de la répression des crimes de l’esclavage au Hodh Chargui confirmant un cas avéré d’esclavage, soient le prélude d’un abandon par le pouvoir exécutif de sa main mise sur le pouvoir judiciaire.

Il a appelé le pouvoir actuel à dépasser le discours basé sur le mensonge, la traîtrise et l’ignorance du problème de l’esclavage et ses séquelles dans le pays.

L’observatoire a par ailleurs accusé les autorités judiciaires d’avoir délibérément faussé la requalification du délit imputé aux détenus d’IRA et biaisé toute la procédure depuis l’arrestation jusqu’au procès et retardé pendant plusieurs mois le transfert de leur dossier à la cour suprême.

Il appelle le gouvernement mauritanien à travailler pour la prise en compte de la réalité de cette importante frange de la population, dans le sens de la justice, le développement et la compréhension.

 















GABONEWS APAnews