ONU : la stabilité de la Mauritanie est tributaire de la répartition juste des revenus


Nouakchott - Saharamédias
Mercredi 11 Mai 2016



ONU : la stabilité de la Mauritanie est tributaire de la répartition juste des revenus

Le rapporteur des nations unies pour l’extrême pauvreté et les droits de l’homme,  Philip Alston, a adressé une mise en garde au gouvernement mauritanien contre un risque d’instabilité dans le pays en l’absence de répartition juste de la richesse entre ses différentes composantes.

Alston, qui effectue sa première visite en Mauritanie, a demandé au gouvernement mauritanien de développer davantage d’efforts afin de respecter ses engagements relatifs au règlement des séquelles de l’esclavage, de dépasser l’approche sociale vers une approche qui reconnaît à tout mauritanien les droits humains essentiels comme le droit à l’eau, la protection sociale, l’enseignement et la sécurité alimentaire.

 Le rapporteur spécial des Nations Unies a reconnu que la Mauritanie disposait d'un système juridique qui refuse la pratique de l'esclavage.

Alston a reconnu que d’importantes réalisations ont été réalisées dans le pays, notamment en milieu urbain, mais que 44% de la population en milieu rural, vivent dans une extrême pauvreté, particulièrement dans les wilaya du Gorgol, du Brakna et du Trarza, des wilaya qu’il a visité.

Le rapporteur des nations unies a ajouté, que pour une bonne partie de la population l’effet perceptible des politiques du gouvernement en matière de développement, est l’expropriation de leurs terres à grande échelle, au profit d’investisseurs.

Il a ajouté par ailleurs qu’il existe une absence de deux principales composantes de ce pays, les Haratines et les mauritaniens d’origine africaine pratiquement de tous les postes de prise de décisions, et leur exclusion d’une bonne partie de la vie économique et sociale.

Le rapporteur des nations unies a appelé à la création du groupe « les amis de la Mauritanie » et à une réunion des principaux donateurs afin de discuter des priorités au début de leur réunion attendue avec le gouvernement.

Philip Alston a effectué une visite de 10 jours en Mauritanie au cours de laquelle il a rencontré les autorités gouvernementales, les autorités administratives locales, les organisations non gouvernementales et visité rencontré des personnes vivant dans l’extrême pauvreté à Nouakchott et dans d’autres régions du pays.


















GABONEWS APAnews