Onu : la succession du secrétaire général est ouverte


Saharamédias - Agences
Mercredi 13 Avril 2016



Onu : la succession du secrétaire général est ouverte
L’actuel secrétaire général des nations unies, le coréen Ban Kee Moon achèvera en décembre de cette année son deuxième et dernier mandat à la tête de l’organisation.

D’ores et déjà 8 candidats, quatre hommes et quatre femmes prétendent à la succession du coréen.
Ces candidats ont défilé mardi devant l’assemblée générale de l’organisation pour solliciter les voix des diplomates présents à la réunion.

Le plus jeune candidat au poste est le ministre monténégrin des affaires étrangères, 39 ans seulement.
 Aucun des 8 candidats ne fait l’unanimité.

Trois d’entre cependant semblent sortir du lot.

Il s’agit de la directrice générale de l’UNESCO,  la bulgare, Irina Bokova, la directrice générale du programme des nations unies pour le développement, Hélène Clark,  et l’ancien haut commissaire aux réfugiés le portugais Antonio Gotherès.

Depuis 70 ans le choix du secrétaire général des nations unies se faisait lors de concertations entre les 15 membres du conseil de sécurité, notamment les 5 membres permanents ; les Etats Unis, La grande Bretagne, la Russie, la Chine et la France.

La nouvelle disposition pourrait ne pas changer grand-chose, les 5 membres permanents du conseil de sécurité se réuniront en juillet pour des concertations sécrètes, au cours desquelles ils choisiront le nom du futur secrétaire général qui sera présenté en septembre à l’assemblée générale pour approbation.
 
 
 














GABONEWS APAnews