Ould Bedredine : Le président Aziz a ouvertement déclaré son rejet de l’Accord de Dakar


saharamedia
Vendredi 6 Août 2010



Ould Bedredine : Le président Aziz a ouvertement déclaré son rejet de l’Accord de Dakar

Le député Mohamed El Moustapha Ould Bedredine (Opposition) a déclaré que le président Mohamed Ould Abdel Aziz vient de reconnaître ouvertement son rejet de l’Accord de Dakar dont il est pourtant chargé de l’application, selon le vice-président de l’UFP.
Dans une déclaration à Saharamedias, Ould Bedreddine précise que ce qu’il considère comme un rejet de l’Accord de Dakar de la part du président Aziz est également le cas pour l'accord signé en 2009 avec le commissaire chargé du développement au sein de L’union européenne (UE). Il a indiqué que l’aliéna 7 de l’article 4 de cet accord avec le responsable de l’UE « porte sur le rôle de l’Armée dans une démocratie et de la possibilité d’organiser des élections législatives anticipées. En outre, ajoute le député UFP, le rejet de l’Accord de Dakar comme base d’un éventuel dialogue entre les différentes parties politiques mauritaniennes peut être considéré comme « un recul par rapport aux dernières déclarations du Premier ministre, Moulay Ould Mohamed Laghdaf, lors de la dernière session parlementaire », quand il a informé les députés que le président est prêt à tout dialogue avec l’opposition, sous quelque forme que ce soit, y compris l’Accord de Dakar, selon son expression. Ould Bedreddine a également confirmé que lors de ses entrevues avec Bodieil Ould Houmeid, qui assure la présidence tournante de la coordination de l’opposition démocratique et Yahya Ould Ahmed Waghef, président du parti Adil, Ould Abdel Aziz s’est dit disposé au dialogue dans le cadre de l’Accord de Dakar. A signaler que le président de la République, Mohamed Ould Abdel Aziz, a, dans une intervention diffusée mercredi soir en directe par la Radio et la télévision pendant plus de trois heures, déclaré que l’Accord de Dakar n’est pas du Coran refusant du coup de le prendre comme référence et base de tout dialogue future avec l’opposition.

 

 

 















GABONEWS APAnews