Ould Bedredine parle des « contradictions du gouvernement » et de son « double langage »


Saharamédias/Nouakchott
Dimanche 16 Mars 2014


Le secrétaire général de l’Union des forces de progrès (UFP), Moustapha Ould Bedredine, a critiqué ce qu’il a qualifié de « positions contradictoires » du gouvernement en ce qui concerne le dialogue avec l’opposition, soulignant que le pouvoir « parle un double langage ».


Moustapha O. Bedredine, secrétaire général de l'Ufp
Moustapha O. Bedredine, secrétaire général de l'Ufp
Et Ould Bedredine de dire qu’au niveau de la Coordination de l’opposition démocratique (COD), on reste ébahi entre la démarche du Premier ministre, Moulaye Ould Mohamed Laghdaf, en rencontrant certains chefs de partis de la COD, et les déclarations du ministre de la Communication et des relations avec le parlement, Sidi Mohamed Ould Maham, qui confirme le refus de reculer la date des élections ou d’en discuter des modalités de leur organisation.
Et Ould Bedredine de dire : « nous, pour l’intérêt que nous accordons à la Nation, penchons du côté du Premier ministre qui laisse penser que le pouvoir veut un consensus national mais nos expériences passées avec Mohamed Ould Abdel Aziz nous poussent à croire plutôt ce que dit le ministre de la Communication », selon son propos.
Ould Bedredine, qui s’exprimait sur les ondes de radio Saharamédias, a mis en garde le pouvoir contre l’organisation d’élections présidentielles de façon unilatérale, signalant que cela « comporte un grand danger pour le pays ».
Le Premier ministre Moulay Ould Mohamed Laghdaf avait rencontré, il y a quelques jours, certains leaders de la COD, alors que le ministre de la Communication et des relations avec le parlement, Sidi Mohamed Ould Maham, a annoncé, lui, que les élections seront organisées suivant les modalités prévues par la loi et la constitution.














GABONEWS APAnews