Ould Bettah : Lier le poste de chef de file de l’opposition à un poste électif a des relents de règlement de compte


saharamedia
Samedi 22 Octobre 2011



Assurant la présidence tournante de la Coordination de l’Opposition Démocratique, Mahfoud Ould Bettah a déclaré que celle-ci planche actuellement sur une évaluation de l’action politique à partir des résultats du dialogue que le pouvoir vient de mener avec un groupe de partis d’opposition.

Ould Bettah a ajouté que c’est en fonction de cette évaluation que la COD prendra une décision finale quant à la participation ou non aux prochaines élections municipales et législatives.

Le président de la CDN (Convergence démocratique nationale) a déclaré aussi, commentant l’augmentation du nombre des députés de l’Assemblée nationale, qui passera, selon l’accord, de 95 à 146, est une inconséquence dans un pays de 3 millions d’habitants seulement. Il a aussi considéré que l’interdiction des candidatures indépendantes est une sorte de « mise à l’écart » d’une partie de la classe politique.

 

Ould Bettah a aussi indiqué que le fait de lier le sort de toute l’opposition au poste d’un élu a des relents de « règlement de compte » personnel et précisant qu’Ahmed Ould Daddah a quand même recueilli 47% des voix des mauritaniens lors de la Présidentielle de 2007, ce qui constitue « une réelle légitimité » lui conférant d’occuper le poste de chef de file de l’opposition démocratique.















GABONEWS APAnews